Cet article a été publié il y a plus de 15 jours. Les commentaires ont été automatiquement fermés. Nous vous invitons à réagir à cette actualité sur les Forums FCGB.net ! Cliquez-ici pour y accéder.

Frédéric Hantz, l’entraîneur de Bastia s’est expliqué en conférence de presse au sujet de la défaite de son équipe à Valenciennes (2-3) samedi dernier :

« Cette première heure est difficile à expliquer, c’est un match de reprise, il y a eu les arrivées de Cissé, Yatabaré, mais on a manqué d’exigence contre une équipe qui joue son maintien. Les deux équipes sont proches et Valenciennes est 18e, ça veut dire qu’on doit être méfiant. On doit retrouver de la simplicité dans le jeu et si on est dans une situation où on n’a pas encore peur, j’espère que la crainte va gagner certains esprits parce qu’on ne peut pas gagner en L1 sans un investissement technique, athlétique et mental. Je n’oublie pas d’où on vient, qui on est, et si selon certains observateurs, on a une bonne équipe, ce soir j’ai vu une équipe menée 3-0 par le 18e, ça veut dire ce que ça veut dire.» (AFP)

La victoire est donc impérative à domicile contre les girondins…

Alors, gagner à Furiani, pour les bordelais ?

C’est un drôle de défi car une seule équipe est parvenue à s’imposer dans cette enceinte archaïque lors des matches aller, Lyon, vainqueur 3-1 le 8 décembre dernier. L’équipe bastiaise présente sur sa pelouse une défense redoutable, qui n’a concédé que cinq buts, soit pas plus que Paris ou Lille, les deux meilleures défenses de la Ligue 1 !

Au-delà de la qualité des hommes et des automatismes qui les lient, l’entraîneur des Girondins explique cette invincibilité par le soutien du public corse, qui porte son équipe avec une immense ferveur et un enthousiasme passionné. « Ce n’est pas impossible de marquer là-bas, puisque Lyon l’a fait », estime-t-il. « On peut le faire, à condition d’être bon. Il faut que nous soyons à 100 %, car si ce n’est pas le cas collectivement, nous n’avons aucun joueur capable de gagner les matches individuellement. »

II faudra en effet jouer à son meilleur ce soir, retrouver une solidité défensive envolée et une efficacité offensive aujourd’hui émoussée. « Le problème est que nous avons des joueurs en reprise, qui ne sont pas à 100 % et donc pas capables d’enchaîner deux matches de suite et d’autres qui ne sont pas à leur niveau », explique Francis Gillot, dont les choix avaient surpris mardi soir contre Paris. « Mais on avait gagné à Guingamp sans Ludo (Obraniak) et contre Lille sans Diabaté », relativise-t-il.

Le groupe Bastiais :

Leca, Samuel – Cioni, Diakité, Harek, Modesto, Palmieri, Squillaci – A. Ba, Boudebouz, Cahuzac, Khazri, Krasic, Romaric, Yatabaré – Bruno, Ilan, Raspentino.

Touché à la cuisse, Mickaël Landreau a été contraint de déclarer forfait pour la rencontre de ce samedi. L’international français est remplacé dans le groupe pour Bordeaux par Christophe Samuel, 30 ans, qui sera inscrit pour la première fois de sa carrière sur une feuille de match de Ligue 1. Jean-Louis Leca sera, lui, titularisé gardien pour la seconde fois de la saison. Djibril Cissé (psoas) et Thomas Vincensini (ménisque) sont également absents sur blessure, tandis que Toifilou Maoulida, Julien Sablé et Ludovic Genest n’ont pas été retenus par Frédéric Hantz.

 

  • Arash24

    C est pas un match haricot-couenne les gars hein ?
    Faut prendre des pts ce soir !
    Allez Bordeaux !

  • bigwave33

    Oui là aussi ….ce soir ce sera pas facile !! si on ramène un nul ce sera déja bien