Cet article a été publié il y a plus de 15 jours. Les commentaires ont été automatiquement fermés. Nous vous invitons à réagir à cette actualité sur les Forums FCGB.net ! Cliquez-ici pour y accéder.

“Toute passion qui remonte à l’enfance a quelque chose de sacré !”

La passion du football se transmet de père en fils. Combien d’enfants ont gardé la nostalgie des matchs du dimanche après-midi sous la pluie et dans la boue ? A chacun sa madeleine de Proust…

Le football a inspiré, bouleversé, enflammé des millions de personnes à travers la planète, et pour beaucoup le ballon rond est synonyme de bonheur partagé en famille ou entre copains.

Vous êtes quelques-uns à souhaiter faire appel à vos plus belles images scapulaires enfouies. Celles qui ont fait la beauté du club Girondin, et la force de vos souvenirs.

Pour ma part, mes années de découvertes du club, et d’enfance de supporter turbulent en tribune (saison 1972-73) furent Orangées ! Je n’étais pas Marine et Blanc de cœur, j’étais Orange !

C’était l’époque des collections Paninis sans stickers, avec application de la colle pâteuse, blanche et parfumée, issue d’un petit pot coloré Orange, lui aussi ! La colle d’écolier. Un véritable morceau de notre patrimoine. Quasiment chacun de notre génération se souvient avec nostalgie de cette colle, de cette odeur reconnaissable immédiatement et de la magie qui s’opérait à chaque fois qu’on ouvrait ce petit pot. La couleur Orange des années 1960 laissera la place au bleu dans les années 80.

Oui, c’était l’époque merveilleuse et éphémère de l’éclatant  Maillot Orange au Scapulaire Blanc, qui fut porté  de 1967 jusqu’en 1975 ! Celle de Couécou, celle des débuts de Giresse (saison 1970-71) et d’un Goubet trop souvent oublié dans l’histoire, celle des frères Gallice, de Tokoto et de Latuada, de Bergeroo… ça jouait le maintien à Bordeaux, mais c’était bien ! « Allez Oranges, allez ! »

Saison 1967-1968 (Couécou avec ballon)

Saison 1972-1973  

 Second rang : Rigoni, Barrat, Meynieu, Merelle, Mitoraj, Wojciak

Premier rang : Giresse, Goubet, Dos Santos, Lattuada, Liposinovic

Saison 1974-1975

Second rang : Bergeroo, A.Gallice, Dubouil, Largouet, Fraunié, Barrat

Premier rang : Goubet, Tokoto, J.Gallice, Giresse, Lattuada

Et puis c’était surtout l’épopée du tsunami Hollandais, de la grande déferlante de l’équipe nationale des Pays-bas 1974 « la plus grande de tous les temps ! » (dixit Maradona) conduite par mon idole Johan Cruyff qui portait les mêmes couleurs que mon club de cœur : les Girondins de Bordeaux. Voilà le pourquoi de mon attachement Orange.  Je suis donc né, et resterai à jamais un Orange…

Cruyff (lié contractuellement à Puma) ici en action avec son fameux maillot légendaire à deux bandes (réfractaire à Addidas fournisseur officiel de l’équipe nationale des Pays-Bas !) On notera short et chaussettes personnalisés également.

[D’ailleurs, à ce propos, les dirigeants des GB seraient bien éclairés de nous proposer un maillot Orange plutôt que leurs maillots horribles portés depuis quelques années (rose, patchwork…) Nous resterions alors dans l’histoire du club ! Un beau maillot Orange au scapulaire blanc ou Bordeaux, ou bien alors un équipement dans le style de l’Ajax : un maillot orange traversé par une verticale blanche ou bordeaux, le scapulaire présent sur l’écusson…]

Exploits retentissants, moments discrets ou anonymes, la rédaction de cet article a été dictée par votre émotion. Merci à tous pour ces moments de joie ou de tristesse partagés à venir. Focus sur vos années girondines écoulées…

A vos claviers !

PARTAGER
Article précédentEL : SLAVIA PRAGUE – BORDEAUX
Article suivantGUINGAMP – BORDEAUX
Sodapop
Attends d'avoir traversé la rivière, avant de dire que le crocodile a une sale gueule !